Skip Navigation

Parlons Mobilité, 2020-05-22, 02:59 PM

Trouver ou retrouver le sommeil après le confinement

Le confinement a été l’occasion, pour un certain nombre de personnes, de rattraper un manque de sommeil. Toutefois, après plusieurs semaines de “repos forcé”, nous sommes nombreux et nombreuses à avoir du mal à (re)trouver le sommeil. Plus étonnant, le manque d’activité peut également être à l’origine de notre état de fatigue.
Nous vous expliquons les différents facteurs pouvant perturber vos nuits, ainsi que des solutions afin que vous puissiez retrouver le bon rythme de sommeil.

1. Nous mettons plus de temps à nous endormir

Durant cette situation inédite règne un grand climat d’anxiété qui, peut troubler notre sommeil. Afin rester informés au sujet de l’actualité, nous sommes amenés à regarder la télévision durant une bonne partie de la journée, notamment les chaînes d’informations en continu. Notre cerveau est donc en activité permanente et n’est pas au repos le soir, comme cela est normalement préconisé. Le fait que notre cerveau soit en activité de manière constante est mauvais pour le sommeil.

De plus le passage à l’heure d’été, qui a eu lieu deux semaines après le début du confinement, est un facteur aggravant. En effet, la nuit tombant plus tard qu’en heure d’hiver, nous avons tendance à nous coucher plus tard que d’habitude.

Solution : Fixez-vous une heure à partir de laquelle vous coupez tous vos écrans (télévision compris), et fermez vos volets afin de vous préparer à vous endormir. Si vous ne parvenez pas à trouver le sommeil rapidement, lisez un livre ou faites une activité calme .

2. Nous faisons plus de cauchemars

Même lorsqu’on arrive à enfin dormir, nous pouvons avoir le sommeil agité. En effet, la situation sanitaire actuelle peut très vite devenir anxiogène, d’autant plus pour les personnes les plus vulnérables. Cette ambiance oppressante peut provoquer des cauchemars, parfois en lien avec le virus.

Cet environnement anxiogène et stressant est également un facteur aggravant de la multiplication des cauchemars. En effet, nous entendons parler tous les jours dans les médias du nombre de personnes touchées par le coronavirus, du nombre de personnes en réanimation, du nombre de personnes décédées … ce qui alimente nos cauchemars.

Solution : Ne restez pas toute la journée en boucle sur les chaînes d’informations en continu. Trouvez-vous des activités sportives et/ou créatives, permettant de vous détendre et vous évader. Enfin, évitez de regarder les informations le soir, préférez un livre ou un film que vous aimez.

3. Nous nous réveillons tôt alors que nous pourrions dormir plus

Nous nous réveillons souvent tôt alors que nous pourrions prolonger notre sommeil en faisant des grasses matinées. D’après les neuropsychiatres, il n’est pas recommandé de dormir plus que ce dont nous avons réellement besoin, il est donc inutile de se forcer à rester plus longtemps au lit.

Solution : Gardez-vous des heures fixes pour le lever et le coucher, et restez à l’écoute de votre horloge biologique afin de savoir combien d’heures de sommeil vous sont nécessaires.

4. Nous sommes fatigués alors que nous sommes moins actifs physiquement

Bon nombre d’entre nous ressentons de la fatigue, alors que nous avons des journées relativement peu chargées. Il arrive même parfois que nous soyons fatigués en journée, et en pleine forme en soirée. Le dérèglement de notre horloge biologique, le stress, la lassitude ou encore l’ennui sont mères de la fatigue … mais de la mauvaise fatigue !

Solution : Occupez-vous ! Il est essentiel de cadrer votre journée en variant les activités : un peu de télévision, un peu d’internet , un peu de sport, un peu de lecture, etc. Par exemple, faire des activités sportives vous permettra de ressentir de la fatigue physique, et donc de vous endormir plus tôt le soir.

Source : Doctissimo

Soyez accompagnés de A à Z

  • 1. Conseils gratuits
  • 2. Etude de faisabilité à domicile
  • 3. Production & Livraison
  • 4. Installation
  • 5. Entretien & Réparation

Qui sommes-nous ?

  • N°1 mondial du monte-escalier
  • 65 ans d'expertise dans 80 pays
  • Présence dans toute la France
  • Monte-escalier allemand haut-de-gamme
  • Solution 100% sur mesure
style_generated_template
Haut de la page