Skip Navigation

Parlons Mobilité, 2020-12-11, 10:47 AM

Qui évalue la perte d’autonomie ?

Qui évalue la perte d’autonomie ?

La perte d'autonomie peut être évaluée à différents endroits en fonction de la situation de la personne âgée : si la personne âgée est toujours chez elle, si elle est en maison de retraite de la part de son médecin traitant ou encore ou à l'hôpital en hospitalisation. Selon l'endroit où cette évaluation est effectuée, des médecins, des infirmières et/ou des travailleurs sociaux seront nécessaires. La perte d’autonomie des personnes âgées est mesurée en fonction de critères précis avec une grille appelée « Autonomie gérontologie groupes iso-ressources » (Aggir). Suite à cette évaluation, la personne âgée saura si elle pourra bénéficier de l’allocation personnalisée d’autonomie (Apa).

A domicile

C’est souvent à domicile que l’évaluation du niveau de dépendance a lieu. Lorsqu'une personne demande à avoir l'APA (allocation personnalisée d'autonomie), une équipe multidisciplinaire est appelée à se rendre à son domicile pour évaluation. Le dirigeant de cette équipe peut être un médecin, une infirmière et/ou un spécialiste social. Les professionnels utilisent la grille Aggir pour évaluer l'ampleur de la perte d'autonomie des personnes âgées, puis travaillent avec elles, leur entourage et le médecin traitant pour élaborer un plan d'assistance personnalisé adapté à leur situation. Selon les besoins de la personne, les soins à domicile ou le départ en maison de retraite pourront être mis en place.

En maison de retraite

Dans le cas où une personne âgée aurait été autonome à son entrée en maison de retraite mais que depuis, sa santé se détériore de plus en plus, une évaluation du niveau de sa perte d’indépendance sera alors élaborée pour qu’elle puisse avoir l’Apa si nécessaire. L'évaluation de l'APA permettra également aux équipes de soins en maison de retraite d'adapter au mieux les soins quotidiens à la nouvelle situation de la personne. Dans ce cas, c’est le personnel de la maison de retraite qui effectue l’évaluation, toujours avec la grille Aggir.

Dans les centres d’évaluation gérontologique (CEG)

Ces centres sont spécialisés pour les personnes âgées en perte d’autonomie mais étant toujours à leur domicile. Ils se trouvent à l’intersection entre les médecins classiques et les hôpitaux. Généralement, c’est le médecin traitant qui décide de placer la personne âgée dans un CEG.

Les centres d’évaluation gérontologique sont coordonnés avec tout le secteur médical, c’est-à-dire le médecin traitant avec le service d’accueil et d’urgence mais aussi les établissements d’hospitalisations programmées et de petit séjour gériatrique.

Les consultations réalisées par le centre ont pour objectifs de :

  • Prendre en charge la personne âgée dite « vulnérable », grâce à une technique interdisciplinaire et multidimensionnelle
  • Développer des mesures de prévention et de dépistage (dégénérescence, malnutrition etc.)
  • Evaluer de manière générale en ayant des suggestions d’actions toujours adaptées à un suivi médico-social
  • Maintenir au maximum avec un suivi sérieux pour pouvoir prévenir si nécessaire les admissions aux urgences non prévues

Les consultations d’évaluation gérontologiques durent plupart du temps 90 minutes et se divisent en deux phases :

  • 1. L’évaluation effectuée par l’infirmière, qui met en place le dossier avec les données biographiques et sociales pour ensuite transmettre sa conclusion au médecin ;
  • 2. La phase médicale, qui a souvent besoin d’un avis complémentaire par une assistante sociale ou une psychologue.

Soyez accompagnés de A à Z

  • 1. Conseils gratuits
  • 2. Etude de faisabilité à domicile
  • 3. Production & Livraison
  • 4. Installation
  • 5. Entretien & Réparation

Qui sommes-nous ?

  • N°1 mondial du monte-escalier
  • 65 ans d'expertise dans 80 pays
  • Présence dans toute la France
  • Monte-escalier allemand haut-de-gamme
  • Solution 100% sur mesure
style_generated_template
Catalogue

Catalogue

Devis en 3 clics

Devis en 3 clics

Rappel gratuit

Rappel gratuit