Skip Navigation

Parlons Mobilité, 2020-11-13, 12:15 PM

Peut-on prévoir une croisière sans risque en 2021 à cause de la COVID-19 ?

Peut-on prévoir une croisière sans risque en 2021 à cause de la COVID-19 ?

En raison de la crise sanitaire de la Covid-19, les croisières maritimes et ses organisateurs ont connu un vrai coup de massue. Pendant environ cinq mois, les bateaux ont dû rester à quai avec l’interdiction formelle de naviguer suite à l’épisode où de nombreux cas ont été détectés à leur bord. Vivant cette affaire comme une véritable leçon, le secteur s’est alors très rapidement activé pour mettre en place des mesures sanitaires radicales afin de rassurer au mieux les clients pour pouvoir mettre en place des croisières sécurisées dès la fin de l’année 2020 et pour retourner à la normale pour 2021.

Des nouvelles mesures sanitaires strictes pour certifier la sécurité des passagers

L'industrie reprend progressivement ses activités après la suspension des bateaux de croisière pendant quelques mois suite au virus de la Covid-19. Néanmoins, les activités restent tout de même très limitées.

Si on prend l’exemple de la Compagnie du Ponant en France, elle organise de nouveau des croisières depuis septembre avec un nombre de passagers limité à 250. Tout comme les grands navires italiens de MSC Croisières ou Costa Croisières qui se remettent en marche en Méditerranée avec un nombre de départs également réduit.

L'industrie du tourisme de croisière parie sur la reprise la plus sûre possible en 2021. Tout d'abord, parce que ses activités doivent être interrompues pendant plusieurs mois et ne peuvent reprendre qu'après une timide reprise fin 2020, et qu'elle doit restaurer la confiance de ses clients et assurer une protection infaillible de leur santé. Tous les acteurs de l'industrie espèrent éviter à tout prix des cas de Covis-19 à bord, comme le paquebot "Diamond Princess", qui a accueilli plus de 700 patients atteints durant la pandémie.

La première mesure n'est pas d’amener un maximum de clients sur les bateaux de croisière mais de limiter au maximum pour assurer la distance sociale nécessaire. En principe, un tonnage égal à 70% de la capacité maximale du navire doit être utilisé.

La vie à bord du navire sera également modifiée pour assurer la sécurité des passagers, tandis que les conditions de vie des vacanciers ne seront pas grandement affectées. Le plus important est en réalité que la croisière doit entretenir des moments de plaisir et de détente.

En termes de divertissement, les organisateurs de croisières essaieront d'offrir plus de spectacles à bord pour éviter des performances d'audience excessives et répartir au mieux les passagers sur diverses séances qui seront proposées. 

Le nombre d'escales sera réduit afin de limiter au maximum les contacts avec les personnes extérieures au bateau de croisière. La société marquera les événements qui seront organisés et privilégiera les escales dans des endroits moins fréquentés et vastes (comme la plage) plutôt qu'en centre-ville.

Dans les restaurants, le service à table sera beaucoup plus mis en avant que les buffets pour empêcher les vacanciers de voyager et de traverser les salles à manger avec un espace limité.

Tous les systèmes de climatisation seront réévalués et inspectés. Par exemple, certains navires de croisière favoriseront la climatisation individuelle cabine par cabine.

Le nettoyage et la désinfection de toutes les surfaces seront effectués plus régulièrement, en utilisant des produits spécifiques notamment ceux du milieu hospitalier.

En revanche, si l'équipage d'un bateau de croisière comprend toujours au moins un médecin et une équipe médicale, un laboratoire sera également mis en place sur le navire pour permettre des analyses et tests dès que nécessaire. Les plus gros navires de croisière seront également équipés de salles d'opération.

A bord des bateaux, il y aura des espaces qui seront également dédiés à la mise à l’écart des passagers testés positifs au Covid-19 pendant le voyage.

Embarquement sécurisé sur les bateaux de croisière : quelles conditions ?

Le contrôle des passagers à bord des navires de croisière sera renforcé. En particulier, ils devront tous faire le test Covid-19 dans les 72 heures suivant la navigation pour s'assurer que personne n'a contracté le virus. Le maintien de la température corporelle avant l'embarquement est aussi important qu'un questionnaire de santé. Tout voyageur présentant des signes de maladie (fièvre, toux, difficulté à respirer, diminution de l'odorat et / ou du goût, etc.) se verra refuser l'embarquement. Bien entendu, ces accords s'appliquent également aux membres d'équipage.

Les organisateurs de croisières stipulent également des procédures d'embarquement pour éviter les contacts entre les passagers et respecter les distances sociales entre chacun.

Les masques doivent être portés dans tous les espaces publics. Un gel hydro-alcoolique sera également fourni aux passagers dans de nombreux endroits.

Ces nouvelles normes ne sont clairement pas à négliger. Si le secteur des bateaux de croisière veut continuer d’exercer ses fonctions, l’équipage ainsi que tous les passagers se doivent de respecter à la lettre toutes ces conditions d’embarquement. Les risques ne sont cependant pas supprimés mais tout de même limités.

Soyez accompagnés de A à Z

  • 1. Conseils gratuits
  • 2. Etude de faisabilité à domicile
  • 3. Production & Livraison
  • 4. Installation
  • 5. Entretien & Réparation

Qui sommes-nous ?

  • N°1 mondial du monte-escalier
  • 65 ans d'expertise dans 80 pays
  • Présence dans toute la France
  • Monte-escalier allemand haut-de-gamme
  • Solution 100% sur mesure
style_generated_template
Catalogue

Catalogue

Devis en 3 clics

Devis en 3 clics

Rappel gratuit

Rappel gratuit